Astuce n° 1 : Chiffrer son projet en amont

Chiffrer votre projet a priori vous évitera quelques écueils.

Cette étape est indispensable pour étudier la viabilité de votre installation. Vous pourrez ensuite déterminer vos besoins financiers et contacter si besoin des partenaires bancaires. Pour réaliser votre prévisionnel, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel de l’expertise-comptable qui saura structurer et orienter votre projet.

Astuce n° 2 : Anticipez ses démarches administratives

Les démarches liées à votre installation sont nombreuses et les délais très restreints. Nous ne pouvons donc que vous conseiller d’anticiper au mieux ces étapes à l’aide d’un rétro-planning mentionnant les dates limites d’inscription obligatoires pour chacun des organismes.

Astuce n° 3 : Se faire accompagner par un cabinet comptable spécialisé

Faire appel à un cabinet comptable n’est pas une obligation mais reste fortement conseillé.

En effet, l’expert-comptable pourra vous apporter les conseils utiles sur les allègements de charges, aides ou exonérations auxquels vous pouvez prétendre. Il vous conseillera également tout au long de votre activité libérale. Il vous apportera enfin une aide indispensable au moment de votre déclaration d’impôts sur le revenu et saura vous accompagner dans l’optimisation de vos revenus.

Astuce N° 4 : Choisir ses assurances

Le choix des assurances est une étape primordiale.

L’assurance est là pour vous protéger, vous et vos proches.  D’un organisme à l’autre, les coûts varient. Il est donc essentiel de choisir la formule qui correspondra au mieux à votre situation professionnelle et personnelle.