Les loueurs en meublé relevant du régime micro BIC déterminent leur bénéfice en appliquant à leurs recettes un abattement de 50% s’ils sont loueurs en meublé classique ou de 71% s’ils sont loueurs de logements classés meublés de tourisme (La décision de classement doit être émise par un organisme habilité dont la liste figure sur le site « Atout France »).

Les plafonds de recettes pour bénéficier de ce régime sont relevés respectivement de 33200 € à 70000€ pour les locations meublées ordinaires et de 88200 € à 170000€ pour les locations de logements classés meublés de tourisme à compter du 1er janvier 2017. Les loueurs en meublé déclarant leurs revenus dans un régime réel d’imposition et dont les recettes sont comprises entre les anciens et les nouveaux seuils devront renouveler leur option au régime réel lors du dépôt de leurs déclarations fiscales.

Conséquence favorable de ces nouveaux seuils, les loueurs en meublés ayant opté au régime réel pourront bénéficier de la réduction d’impôt pour frais de comptabilité s’ils ont adhéré à un Centre de Gestion Agrée dans la limite d’un chiffre d’affaires inférieur aux nouveaux plafonds. (Réduction de 2/3 des honoraires comptables et des frais d’adhésion au CGA pour un montant maximal de réduction d’impôt de 915 €/an.

Source : François Le Bris,  Expert-Comptable Réseau ComptaCom