Un amendement sénatorial prévoit l’interdiction de la vente en ligne des produits e-cigarettes et e-rechargeables et la mise en place d’un mode de distribution similaire à celui des autres produits du taba c: via le réseau italien de distribution du tabac.

D’autre part, une taxe spécifique vient d’être validée par la Cour Constitutionnelle Italienne. Les recettes supplémentaires estimées seraient d’une dizaine de millions d’Euros dès 2018.