Dès janvier 2018 les plateformes numériques auront obligation de plus de transparence et de loyauté.

Par ailleurs les moteurs de recherche, comparateurs et autres réseaux sociaux devront préciser les critères de référencement, classement utilisés. Ils devront également indiquer les modalités de leur rémunération et indiquer si elle rentre en compte dans l’ordre de présentation des contenus.

Les plates-formes collaboratives devront préciser la qualité professionnelle et le nom de l’annonceur, le montant des frais de mise en relation, l’existence ou non d’un droit de rétractation, l’existence ou non de garanties, etc.

Enfin, dès 2019, les plates-formes dont le nombre de connexions mensuelles est supérieur à 5 millions de visiteurs unique devront élaborer et diffuser des bonnes pratiques en matière de loyauté, de clarté, et de transparence.

ComptaCom au service des CHR

Source : décrets du 05/11/2017