Ruptures brutales des relations commerciales

Dans cet exemple une coopérative d’entreprises avait exclu un de ses transporteurs.

Ce dernier a contesté l’exclusion en mettant en avant le fait que cette rupture était unilatérale et brutale, en se fondant sur le Code du Commerce.

La Cour de Cassation a rejeté sa demande. En effet, selon les juges les relations associées coopérateur et coopérative sont régies par la loi sur les statuts et non pas par le Code du Commerce.

Notre équipe est à votre écoute pour toute précision sur ce sujet.  

Source : cassation commerciale n°8-2-2017 du 15/02/2017, article L 442-6, I-5°du Code de Commerce et article 7 de la loi du 10.09.1947.

2017-12-12T12:24:37+00:00 18/12/2017|Juridique|

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des contribuables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué par le biais de notre formulaire de contact. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.


Laisser un commentaire