Attention au caractère injurieux des écrits sur les médias sociaux

Dans cette affaire, un blogueur avait critiqué une association ainsi que son mode de communication.

La Cour estime que le blogueur a effectivement constitué un écrit à caractère injurieux envers cette association. Ces propos étaient en effet forts : « donnant envie de vomir, …, faisant appel aux instincts nationalistes les plus bas, flattant les comportements nauséeux, …. » Cette dérive s’observe fréquemment sur les médias sociaux.

Source : cassation criminelle du 21 juin 2016, numéro 15-82.529.

2017-01-10T11:26:18+00:00 11/01/2017|Juridique|

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des contribuables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué par le biais de notre formulaire de contact. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.


Laisser un commentaire