Réclamation fiscale : quel délai ?

Lorsque l’avis d’imposition ou de mise en recouvrement ne comporte aucune indication de délais et voies de recours, alors le contribuable doit formuler sa réclamation dans un délai jugé raisonnable.

Ainsi, selon le Conseil d’Etat lorsqu’il s’agit d’un contentieux d’assiette, le délai raisonnable est d’un an par rapport au délai légal. Dans le cas d’un contentieux de recouvrement le délai raisonnable d’un an englobe le délai de droit commun de deux mois et il est décompté à partir de la date à laquelle l’acte de poursuite a été notifié au contribuable ou de celle à laquelle il est établi que le contribuable en a eu connaissance.

Source : Conseil d’Etat, 13 juillet 2016, n°387763 ; Conseil d’Etat section, 31 mars 2017, n°389842

2017-07-10T13:09:11+00:00 10/07/2017|Fiscalité|

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des contribuables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué par le biais de notre formulaire de contact. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.


Un commentaire

  1. Marc Uzan 4 août 2017 à 20 h 02 min␣- Répondre

    Une décision intéressante qui ouvre de nombreuses autres interrogations et donc incertitudes…A suivre…

Laisser un commentaire