Le CENSI-BOUVARD : que faire au terme des 9 ans ?

L’investissement en Censi Bouvard, permettait d’obtenir une réduction d’impôt directe de 25%. En contrepartie, les amortissements n’étaient pas pris en compte.

Les premiers investissements défiscalisés dans ce cadre datent de 2 009. Ils arriveront donc à échéance très prochainement.

Au terme de l’engagement des 9 années, plusieurs options s’offrent aux propriétaires.

Première option : vendre son bien pour investir dans l’ancien

Le propriétaire peut réinvestir le fruit de la vente dans un bien ancien. Ce bien existant déjà permet de percevoir sans attendre des loyers. Dans la mesure où le bien est loué en location meublée, le nouvel investisseur pourra alors bénéficier du régime des amortissements pour diminuer significativement son revenu imposable. D’autre part, si le bien est acheté à crédit, au regard des taux actuels, les mensualités peuvent généralement être couvertes par les loyers perçus.

Deuxième option : vendre son bien pour racheter dans un programme similaire. 

Il est en effet possible de profiter de la fin de son engagement en CENSI BOUVARD pour réinvestir dans un programme équivalent. Cet investissement peut-être de type meublé classique ou de type nu avec une réduction d’impôts PINEL par exemple.

Troisième option : Garder son bien Censi-Bouvard et faire un second investissement

L’avantage de cette option est de pouvoir bénéficier de la prise en compte des amortissements du second bien et de pouvoir reporter l’éventuel déficit comptable généré par ce dernier sur le bien en Censi Bouvard.

Plusieurs choix sont donc possibles au terme de l’engagement du Censi Bouvard. Il est donc important de bien choisir l’option qui vous permettra de rentabiliser encore mieux votre investissement.

2018-09-21T11:23:06+00:0020/09/2018|Fiscalité, Immobilier|

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des contribuables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué par le biais de notre formulaire de contact. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.


Laisser un commentaire