Crédits d’impôts et prélèvement à la source : soyez prêts !

Dans un précédent article, ComptaCom avertissait les salariés soumis au prélèvement à la source, et bénéficiant de crédits et/ou de réduction d’impôt. Certains ne seront effectivement pris en compte qu’en août 2019 alors que d’autres seront ouverts à un acompte de 60 %.

Afin d’anticiper au mieux sa trésorerie, il est important de bien comprendre les éléments qui seront pris en compte :

1 / L’acompte de 60 % sera basé sur la réduction et/ou le crédit d’impôt reçu en 2018 en fonction des montants investis en 2017.

2 / Cinq réductions et/ou crédits d’impôt sont concernés :

  • le crédit d’impôt lié à l’emploi d’un salarié à domicile ;
  • le crédit d’impôt lié à la famille (garde d’enfants de moins de six ans) ;
  • la réduction d’impôt pour dépenses de dépendance (EHPAD) ;
  • les réductions d’impôt liées à l’investissement locatif (Pinel, Duflot, Scellier, investissement social et logement dans les DOM, Censi-Bouvard) ;
  • les crédits et réductions d’impôt en faveur des dons aux œuvres, des personnes en difficulté et des cotisations syndicales.

3 / Le solde, qui sera versé en août 2019, sera calculé en fonction des engagements financiers de 2018 déclarés en 2019.

4 / Quant aux crédits et/ou réductions d’impôt n’ouvrant pas droit à l’acompte de 60 %, ils seront remboursés en août 2019.

Le dispositif anticipe également la situation des foyers modestes rendus non imposables en 2017 et 2018 grâce à des crédits et/ou des réductions d’impôt. Ils ne seront a priori pas prélevés en 2019 à deux conditions : ne pas avoir été imposables deux années consécutives ET avoir un revenu fiscal de référence inférieur à 25 000 € par part.

2018-11-26T11:33:26+00:0026/11/2018|Fiscalité|

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des contribuables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué par le biais de notre formulaire de contact. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.


Laisser un commentaire