Conséquences sur le CICE du changement de régime social

Pas de perte du CICE en cas de changement de régime fiscal.

Le Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables (CSOEC) a consulté l’Administration sur les effets, en matière de Crédit d’Impôt Compétitivité-Emploi (CICE), du changement de régime so d’une société qui clôture son exercice en cours d’année civile. La DGFiP a tout d’abord précisé que l’article 202 ter du CGI ainsi que l’instruction BOI-BIC-CESS-10-20-30 n° 310 et suivants indiquent que le passage du régime des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC) à l’impôt sur les sociétés est considéré comme une cession ou cessation d’entreprise.

Ainsi, pour un exercice clos au 30 juin N, une déclaration de CICE doit être établie pour les salaires versés entre le 1er janvier N et le 30 juin N et la créance sera imputable sur l’impôt sur le revenu (car relative à la déclaration de résultat à établir concernant la cessation de l’activité BIC sur l’exercice du 1er juillet N – 1 au 30 juin N).

De plus, une déclaration de CICE devra être établie pour les salaires versés du 1er juillet N au 31 décembre N et la créance sera affectée sur l’impôt sur les sociétés de l’exercice allant du 1er juillet N au 30 juin N + 1.

Ces éléments ont été communiqués sur le site internet du CSOEC le 22 avril 2015.

2016-12-22T10:51:32+00:00 13/10/2015|Fiscalité|

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des contribuables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué par le biais de notre formulaire de contact. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.


Laisser un commentaire