Depuis le 25 mai 2018, les professionnels collectant des données sur leurs clients ou leurs abonnés sont tenus de se conformer au Règlement général sur la protection des données (RGPD). Ce règlement européen a pour objectif d’encadrer le traitement des données. Pour les aider, des entreprises peuvent les accompagner. Mais attention aux offres frauduleuses !

Restez sur vos gardes et renseignez-vous si vous souhaitez faire appel à un prestataire extérieur pour vous mettre en conformité avec le RGPD.

En effet, des entreprises peu scrupuleuses profitent de ce contexte pour démarcher les professionnels, notamment sous la menace d’une amende, afin de proposer leurs services.

Certaines de ces sociétés se prétendent même mandatées par les pouvoirs publics et proposent des prestations onéreuses. Or, contrairement à ce qu’elles affirment, ces dernières ne sont absolument pas missionnées pour proposer à titre onéreux des prestations de mise en conformité au RGPD.

Le plus souvent,  les prestations fournies sont insuffisantes et se limitent à un simple échange ou  à l’envoi d’une documentation.

Sachez que la mise en conformité avec le RGPD nécessite plus que ce type de prestations. Un accompagnement par un professionnel qui analyse vos besoins, vous propose une solution adaptée et assure un suivi est donc essentiel.

Soyez prudent car la plupart du temps, ces démarchages ne sont qu’un moyen pour collecter des renseignements sur votre société, en vue d’un piratage ou d’une escroquerie par exemple.

Par conséquent, si vous recevez ce type de sollicitations, la CNIL et la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) vous recommandent de :

  • demander des informations sur l’identité de l’entreprise démarcheuse afin de vous permettre de faire des vérifications sur internet ou auprès des syndicats de votre profession ;
  • vous méfier de telles communications prenant la forme d’une information officielle émanant d’un service public ;
  • lire attentivement les dispositions contractuelles ou précontractuelles ;
  • prendre le temps de la réflexion et de l’analyse de l’offre ;
  • diffuser ces conseils de vigilance auprès de vos services et de votre personnel qui sont appelés à traiter ce type de courrier dans l’entreprise ;
  • ne payer aucune somme d’argent au motif qu’elle stopperait une éventuelle action contentieuse.

Pour plus d’informations, dont des exemples de démarchage frauduleux, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de la CNIL https://www.cnil.fr/professionnel ou sur le site de la DGCCRF https://www.economie.gouv.fr/dgccrf.

Pour plus d’information, vous pouvez également visionner ce récent reportage réalisé par les équipes de FranceTélévisions en février 2019 : « Données personnelles : « Mise en conformité RGPD », l’arnaque qui cible les petites entreprises ».